9.	Louis Boulanger, Orientale ©Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey Paris Musées
du
10 novembre
2022
au
5 mars
2023
Exposition

Louis Boulanger

Peintre rêveur
Louis Boulanger (1806-1867) fut, de tous les peintres du cénacle romantique, le plus proche de Victor Hugo.

Louis Boulanger est, de tous les peintres du cénacle romantique, le plus proche de Victor Hugo. Ses amitiés avec nombre d’artistes et d’écrivains comme Alexandre Dumas, ou Balzac, qui lui dédie La Femme de trente ans, sa complicité avec des peintres comme les frères Devéria, Alexandre Colin, Eugène Giraud… en font un personnage central de l’époque.

Par le grand succès qu’obtient son Mazeppa au salon de 1827, il devient l’un des points de mire de sa génération, et on le désigne souvent comme « le peintre du Mazeppa ».
Pourtant son oeuvre est riche et diverse. Chantre du romantisme, Boulanger en explore tout le spectre depuis les visions frénétiques et violentes jusqu’aux sujets littéraires plus légers. Il aborde toutes les techniques, donnant ses lettres de noblesse à la toute neuve lithographie et donne une puissance monumentale à l’aquarelle dont la mode vient d’Angleterre. Il est le premier à dessiner des costumes de théâtre et contribue ainsi à créer l’identité visuelle du drame romantique.

Cette exposition monographique organisée à la Maison de Victor Hugo, regroupe 180 oeuvres empruntées à plus de 30 institutions : musées, collections privées, galeries… et propose de découvrir ce peintre romantique du XIXe siècle injustement méconnu.

#LouisBoulangerPeintreReveur

Public et Horaire

  • Enfant / Adolescent
  • Famille
  • Adulte
Les horaires en détail

Musée

Hauteville House
Maison de Victor Hugo - Hauteville House

6 place des Vosges
75014 Paris
France

Infos Pratiques

Horaires de l'exposition

Maison de Victor Hugo
6 place des Vosges
75004 Paris

 

Horaires

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h.

 

Tarifs 

Plein : 9€ 

Réduit : 7€ 

Public

  • Enfant / Adolescent
  • Famille
  • Adulte

Un parcours d'exposition en 4 étapes

Une première salle évoque les années de formation, le travail collectif avec les frères Devéria et les intimités qui se nouent avec la famille Hugo. L’art du portrait où Boulanger a excellé constitue un fil rouge de l’exposition.

Une deuxième section fait revivre le romantisme de Louis Boulanger dans tous ses états. Les sujets frénétiques qu’il expose au Salon se rencontrent souvent avec l’inspiration littéraire de ses amis Hugo, Dumas. Il partage un gout prononcé pour la poésie en particulier celle Pétrarque, dès la fin des années 1830 et qui lui inspira son tableau Le Triomphe de Pétrarque pour lequel Théophile Gautier lui dédia un poème.

Un troisième ensemble réunit son travail pour le théâtre et les costumes de scène qu’il dessina pour de nombreux personnages, dont certains lors des mises en scène des pièces de Victor Hugo.

Enfin, après avoir évoqué le célèbre voyage en Espagne et en Afrique du Nord en compagnie d'Alexandre Dumas, la dernière section rend justice à l’oeuvre tardive de Boulanger, au travers de ses commandes pour les églises ou des décors civils. Alors qu’il est nommé directeur de l’école des beaux-arts et du musée de Dijon, ses ultimes peintures qui parfois renouent avec sa jeunesse, manifestent la permanence de son idéal.

Cette exposition a pour commissaire invitée, Olivia Voisin directrice des musées d’Orléans, spécialiste de l’artiste auquel elle consacre des recherches depuis plus de quinze ans. La préparation de ce projet a aussi été l’occasion de restaurer certaines oeuvres comme le Martyre de Saint-Laurent de l’église parisienne ou le grand carton, seul témoignage subsistant du Triomphe de Pétrarque réalisé pour le marquis de Custine.

Affiche Louis Boulanger, peintre rêveur

Affiche de l'exposition. 

Commissaire général

Gérard Audinet, directeur des Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey
 

Commissaire scientifique

Olivia Voisin, directrice des musées d’Orléans
 

Louis Boulanger, Esmeralda enlevée par Quasimodo et Claude Frollo appelle Phœbus au secours, vers 183

Louis Boulanger, Esmeralda enlevée par Quasimodo et Claude Frollo appelle Phœbus au secours, vers 1831 © Maisons de Victor Hugo-Paris

Louis Boulanger, Léopoldine Hugo à l'âge de quatre ans, 1827 © Maisons de Victor Hugo-Paris

Louis Boulanger, Léopoldine Hugo à l'âge de quatre ans, 1827 © Maisons de Victor Hugo-Paris

Louis Boulanger, Les Fantômes, 1829

Louis Boulanger, Les Fantômes, 1829, © Maisons de Victor Hugo-Paris Musées 

Louis Boulanger, Orientale

Louis Boulanger, Orientale, © Maisons de Victor Hugo-Paris Musées